La solidarité n'est pas un crime !

Mis en ligne le 31/01/18


La solidarité n'est pas un crime !

LA SOLIDARITE N’EST PAS UN CRIME !
Les migrants ne sont pas des criminels !

La CGSP s’insurge contre le projet du gouvernement d’autoriser des visites domiciliaires en vue d'arrêter les étrangers en séjour illégal à leur domicile ou au domicile de la personne qui les héberge.


LA BELGIQUE NE RESPECTE PAS LES DROITS DE L’HOMME
 

Il est clair que le projet initié par le secrétaire d’Etat Théo Francken et soutenu par le premier ministre va à l’encontre de notre Constitution qui prévoit explicitement l’inviolabilité du domicile. Il
est aussi contraire à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme qui, dans son article 3, prévoit que Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. En confortant
ainsi le droit à la sûreté, cet article condamne clairement les arrestations arbitraires et illégales et signifie que chaque personne doit être protégée. A fortiori dans le cadre de son domicile.
 

LA POLICE N’EST PAS LA POUR PALLIER LES DEFAILLANCES DE
L’ETAT
 

A l’instar des magistrats, les policiers dénoncent le rôle que le gouvernement entend leur faire jouer dans le cadre de ces visites domiciliaires. S’il relève du rôle de la police de poursuivre et
d’arrêter, même à leur domicile, des personnes s’étant rendues coupables de crimes ou délits, ou suspectées de l’être, il n’entre pas dans les prérogatives du policier de pourchasser des
personnes dont le seul « délit » est de vouloir rester dans le pays. Les candidats à l’asile ne sont pas des criminels. En permettant ces visites domiciliaires, le secrétaire d’Etat à l’Immigration ne fait donc qu’octroyer un pouvoir d’ingérence supplémentaire que nos policiers dénoncent avec force, tant il va à l’encontre des droits et des valeurs fondamentales démocratiques
qu’ils défendent.

Michel Meyer 
Président fédéral

Chris Reniers
Vice-Président fédéral


Nos brèves

  • Une grande dame nous quitte

    Nous apprenons avec tristesse le décès de la Camarade Lydie Trimborn. Lydie fut Vice-Présidente du secrétariat National du Secteur Ministères de 1980 à 1988. Son action et sa militance ne peuvent être résumées en quelques lignes

    > voir plus
  • Solidaris et la FGTB souhaitent inscrire la sécurité sociale au patrimoine de l'UNESCO

    Au travers cet appel à la mobilisation citoyenne, les soussignés tiennent à manifester leur attachement à la Sécurité sociale belge : référence mondiale de construction solidaire.

    > voir plus

Agenda

  • 02/10/2018 Travailler jusque 67 ans ? Jamais !

    Manifestation en front commun le 2 octobre

    > voir plus

CGSP Bruxelles © 2018