Liberté d'orientation scolaire et liberté de choix de la langue d'enseignement

Mis en ligne le 09/03/18


Liberté d'orientation scolaire et liberté de choix de la langue d'enseignement

En tant que membre actif des plateformes de discussion locales (connues en Flandre sous le nom LOP) bruxelloises de l’enseignement maternel et secondaire, nous nous réjouissons que la Ministre Flamande de l’Enseignement, Hilde Crevits, veuille développer un Registre Central d’Inscription (RCI) pour la Flandre. Nous espérons que le système sera conçu de telle sorte que l’attribution du premier choix, comme c’est le cas à Bruxelles, soit garanti.

Vers un Registre Central d’Inscription

Le Registre offre une solution en ce qui concerne les files d'attente, physiques et digitales, lors de l'inscription et permet d'éviter les doubles inscriptions. Chaque année, les parents inscrivent leurs enfants dans différentes écoles et parmi ceux-ci, quelque centaines se retrouvent sur liste d'attente. Une situation délicate pour tous : familles et écoles.

Un RCI doit être développé afin d'exclure les doubles inscriptions. Le développement du logiciel du RCI doit permettre, pour des raisons évidentes d'efficience, la mise en commun des données d'inscription de toutes les écoles.

Augmentation de capacité nécessaire

Grâce au monitoring du LOP bruxellois dans l'enseignement maternel, nous savons que - malgré l’augmentation de capacité - entre 100 et 200 enfants sont introuvables dans l’enseignement néerlandophone et francophone.

Nous partageons entièrement l’idée de Patrick Delbaere : il est nécessaire de modifier le mécanisme de financement qui tient compte des normes de construction et rénovation qui sont imposées par les différents gouvernements. Un financement est nécessaire pour la construction des bâtiments scolaires et pour l’entretien et la rénovation des bâtiments scolaires afin d’être en règle avec les normes relatives aux bâtiments et à la sécurité.

Les régions ont aussi un rôle à jouer : ils doivent, urgemment, se consacrer à assouplir les procédures pour obtenir un permis de construction et/ou de rénovation.

Tout le monde est d’accord : chaque enfant a droit à une place dans une école, en fonction du libre choix de l’école et du libre choix de la langue des parents. Nous notons, à notre grande surprise, que les arguments idéologiques et politiques sont utilisés pour empêcher la rénovation et la construction des écoles. Il est grand temps que, dans ce domaine, l’intérêt général prime à nouveau sur les intérêts individuels et politiques.

Contact
Marc Borremans
Regiosecretaris ACOD Onderwijs Brussel
+32 495 27 68 55


Nos brèves

  • La FGTB envisage le dépôt d'une liste aux élections de 2019

    L'objectif affiché est de pousser les partis de gauche, PS, PTB et Ecolo, à s'entendre entre eux sur la base d'un programme commun.

    > voir plus
  • La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale

    Les membres du Comité fédéral ont unanimement condamné les attaques répétées du Gouvernement Michel envers les les plus fragilisés de notre société au bénéfice des grandes entreprises et des plus fortunés.

    > voir plus
  • Baromètre socio-économique 2018 de la FGTB : l'heure du bilan

    Au travers de son baromètre, la FGTB met également en lumière l'inadéquation entre les discours de ce gouvernement et les résultats enregistrés jusqu'à présent en termes d'emploi, de pouvoir d'achat, d'allocations sociales, de pensions

    > voir plus

Agenda

  • 02/12/2018 Claim the climate

    Le 2 décembre, mobilisons-nous pour le climat !

    > voir plus

CGSP Bruxelles © 2018