Etudiants

Contactez-nous

Rue de Suède 45
1060 Bruxelles

catherine.opalinski@fgtb.be

Présentation

Tu viens de finir tes études ? Félicitations !

La première étape consiste à t’inscrire auprès de l’un des trois organismes officiels de l’emploi : Actiris, si tu résides à Bruxelles, le Forem si tu es domicilié-e en Wallonie ou la VDAB si tu habites en Flandre. L’inscription peut se faire via internet ou les Maison de l’Emploi.

L’inscription peut se faire dès le 1er juillet si tu as moins de 18 ans, et dès le 1er août si tu as plus de 18 ans. Il est important de s’inscrire au plus vite pour éviter de perdre du temps et de reporter la date de fin du stage d’insertion.

Tu es jeune et tu souhaites disposer d’un peu d’argent de poche pour acquérir une certaine autonomie financière… Excellente idée ! Mais sache que tu as des droits !

Avant de commencer à travailler, il te faut signer un contrat d’occupation étudiant. Ce contrat doit toujours être écrit, à durée déterminée (période de maximum 12 mois) et signé par l’employeur et toi. Une copie de ce contrat doit t’être remise par l’employeur.

Il est important de bien lire et comprendre ton contrat avant de le signer car tu y trouveras toutes les informations pour te défendre en cas de non-respect de celui-ci par l’employeur.

LES INFORMATIONS QUI DOIVENT FIGURER DANS TON CONTRAT :

  • tes données personnelles (identité) et celles de l’employeur ;
  • les périodes de travail : date de début et de fin, nombre d’heures à effectuer par jour ou semaine (ton horaire) et les heures de pause ;
  • la nature de ta fonction et ton secteur d’activité professionnelle. Cela permettra de connaître ton statut (employé - ouvrier), de vérifier la commission paritaire à laquelle tu appartiens et ainsi déterminer ton salaire (celui-ci varie aussi en fonction de ton âge) ;
  • le lieu d’exécution de ton contrat et le lieu où tu seras logé par l’employeur - si tel est le cas ;
  • le montant de ton salaire (la base ou le mode de calcul) et la date de paiement de celui-ci ;

Lorsque tu commences à travailler, tu dois impérativement t’informer du ROI (Règlement d’Ordre Intérieur) de l’entreprise. Ainsi, si ton contrat ne respecte pas le ROI (ex : tu as droit aux chèques-repas mais l’employeur ne te l’a pas dit/ne l’a pas inscrit dans ton contrat), tu peux exiger de faire respecter tes droits malgré la signature de ton contrat. Cela t’informera aussi de tes droits en cas de maladie, de jours fériés, jours de récupération, travail de nuit ou de rupture de contrat avant la date de fin.

Si tu es un travailleur étudiant étranger, le régime est un peu différent. Un étudiant non-ressortissant d’un Etat membre de l’Espace économique européen (sauf la Suisse), autorisé à séjourner en Belgique, a besoin du Permis de travail C pour pouvoir travailler en toute légalité.En revanche, un étudiant étranger venant d’un pays de l’Espace économique européen ou de la Suisse a les mêmes droits et obligations qu’un étudiant belge, même s’il vit ou étudie en dehors de la Belgique.

QUELLES SONT LES REGLES ?

Tu avais entendu parler des 50 jours/an - et plus dans certains secteurs : oublie, c'est terminé depuis janvier 2017 !

Une seule règle pour tous : celle des 475 heures par an.

A partir du 1er Janvier 2017, les travailleurs étudiants âgés de minimum 15 ans bénéficient de 475 heures de travail à cotisation sociale réduite (2,71% au lieu des 13,07% de cotisation pour les travailleurs non-étudiants). Ce changement de dispositif permet de ne plus « perdre une journée » lorsque tu travailles moins de 7h par jour. Maintenant, 1 heure prestée = 1 h déduite de ton quota annuel de 475h.

Pour vérifier où tu en es dans tes heures ? Rien de plus simple : va sur  www.studentatwork.be ou consulte l’application student@work - 50days.

BOURSES ET AIDES FINANCIERES

Chaque année, les Communautés française et flamande délivrent des bourses d’études. L’octroi de ces aides financières est une compétence communautaire - donc gérée par l’une ou l’autre Communauté selon la langue de la scolarisation.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, tu peux recevoir une bourse dès l’école secondaire. Il faut pour cela remplir un formulaire - téléchargeable sur www.allocations-etudes.cfwb.be. Ce formulaire doit être complété et envoyé avant le 31 octobre de l’année académique. Il en va de même pour les études supérieures. Pour celles-ci, le délai est toutefois plus long : le formulaire peut être envoyé (par voie électronique ou sous pli recommandé) jusqu’au 15 décembre de l’année académique entamée.

L’enseignement flamand octroie des bourses dès l’école maternelle et jusqu’à l’enseignement supérieur et universitaire. Informations et formulaires sur : www.onderwijs.vlaanderen.be.

A noter : chaque école - primaire, secondaire et supérieure (haute école et université) - dispose d’un service social qui lui est propre. Il est dès lors possible d’y négocier une demande d’aide financière. Chaque école a son mode de fonctionnement et ses subsides : tu devras donc te renseigner de ton côté. Cependant, tu peux toujours solliciter notre aide si tu désires un accompagnement.

Enfin, si ces aides ne sont pas suffisantes, n’oublie pas qu’il reste la possibilité de demander l’aide d’un CPAS. Attention ! Dès que tu introduiras ta première demande d’ouverture de droit dans la commune où tu es domicilié, ton dossier sera géré dans cette commune durant tout ton parcours scolaire - sauf en cas de période d’arrêt.

QUE FAIRE EN CAS DE CONFLIT AVEC L'EMPLOYEUR ?

Ton salaire n’a pas été versé correctement ? Ton contrat a été rompu sans justification ? Ton employeur ne respecte pas tes droits ? N’hésite pas à venir nous voir dans nos bureaux ou à nous contacter par mail afin d’essayer de résoudre le problème.

Tu peux également demander l’aide d’un délégué syndical au sein même de l’entreprise, s’il est présent.

SI TU ES APPRENTI(E)

Il est difficile de s’y retrouver et de défendre ses droits lorsqu’on est apprenti(e). Il existe toute une série de types d’apprentissages et de stages. Selon que tu suives ta formation dans un CEFA ou à l’IFAPME, ton contrat ou ta convention diffère et tu seras plus ou moins bien protégé(e). Ce n’est pas parce que tu es apprenti(e) que tu ne peux pas être considéré(e) comme un travailleur ou une travailleuse au sein de l’entreprise dans laquelle tu travailles 3 à 4 jours par semaine!

Pour nous, tu contribues à produire des richesses et tu dois donc être justement rémunéré(e) et être correctement protégé(e) contre toute une série de risques (accident, maladie, chômage,…). 

Pour la partie formative, il nous semble essentiel que l’école ou le centre de formation délivre un enseignement généraliste et de qualité qui te permette de rebondir si la formation professionnelle en entreprise ne te conduit pas directement à l’emploi.

La formation donnée par l’employeur doit être contrôlée et doit atteindre des objectifs précis en vue de l’obtention de ta qualification.

Pas question de faire de toi de la main-d’œuvre bon marché !


Agenda de l'apprenti(e)


Actualités

  • Diversité dans les services publics

    Faisons le point sur la diversité dans les services publics...

    Lire plus

+ Voir toute l'actualité

Nos brèves

  • Gagnez un mini-trip à Paris pour visiter la nouvelle expo du Musée de l'Homme

    La FGTB Bruxelles lance un concours pour gagner le remboursement d'un mini-trip à Paris, afin de voir la nouvelle exposition du Musée de l'Homme

    > voir plus
  • Toutes les photos du 1er mai

    Les photos du 1er mai de la CGSP Bruxelles, c'est par ici

    > voir plus

Agenda

  • 26/06/2017 Diversité dans les services publics

    Faisons le point sur la diversité dans les services publics...

    > voir plus
  • 07/06/2017 Permanences fiscales

    La CGSP Bruxelles organise trois permanences fiscales pour ses affiliés.

    > voir plus

CGSP Bruxelles © 2017